Foyers Saint Jean, Saint Jacques et Saint Pierre

Maisons daccueil pour les enfants et adolescents défavorisés dans la banlieue sud de Séoul

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Au fil des mois

Mois de Mai 2012

Envoyer Imprimer PDF

 

Pour ce mois de mai, je vous propose d'arrêter notre méditationsur le mystère de l'ASCENSION que nous fêterons le jeudi 17 mai prochain.

L'Ascension : Jésus nous quitte pour devenir, après SaRésurrection, plus proche de nous ! Jésus quitte l'espace devant nos yeux pouroccuper l'espace dans notre cœur !

La lettre de saint Paul aux Romains nous invite à découvrircette proximité toujours nouvelle de notre Dieu et Seigneur.

Pour chercher les réalités d'en haut, il n'y a pas besoin deplaner au-dessus des nuages.

En effet, ces «réalités»nous sont toutes intérieures, notre vie actuelle est déjà cachée en Dieu avecle Christ : - Recherchez les choses d'en haut !

« Si vous êtes ressuscites avec le Christ, recherchez les réalitésd'en haut : c'est la qu'est le Christ, assis à la droite de Dieu. Tendez versles réalités d'en haut et non pas vers celles de la terre. En effet, vous êtesmorts avec le Christ et votre vie reste cachée avec Lui en Dieu. Quand paraitrale Christ, dans votre Vie, alors vous aussi, vous paraitrez avec Lui en pleinegloire. Faites donc mourir en vous ce qui appartient encore à la terre :débauche, impureté, passions, désirs mauvais et cet appétit de jouissance quiest un culte rendu aux idoles. Voilà ce qui provoque la colère de Dieu, voilàquelle était votre conduite autre fois lorsque vous viviez dans ces désordres.Mais maintenant, débarrassez-vous de tout cela : colère, emportement,méchanceté, insultes, propos grossiers... Plus de mensonge entre vous ;débarrassez-vous des agissements de l'homme ancien qui est en vous... » (Col3, 1-9)

Dans son livre « Jésusde Nazareth» le pape Benoit XVI nous aide a honoré ce mode de présence intime de Dieu ennous. Elle ne dépend pas de nos efforts de concentration psychique. Elle est offertegratuitement. Le Christ qui est « à la droite de Dieu » est le même qui est àporter de nos mains, a porté de notre cœur : un nouveau mode de présence

« Saint Luc nous dit que les disciples étaient pleins de joieaprès que le Seigneur s'était définitivement séparé d'eux.  Nous nousattendrions au contraire. Nous attendrions qu'ils soient, demeurent déconcertéset tristes. Le monde n'était pas changé, Jésus s'était définitivement éloigned'eux... Comment pouvaient-ils se présenter devant les gens à Jérusalem, enIsraël, dans le monde entier et dire : « Ce Jésus, qui apparemment aéchoué, est au contraire notre Sauveur à nous tous ? »... Et pourtant on litqu'ils retournèrent à Jérusalem avec une grande joie et qu'ils louaient Dieu.Comment pouvons-nous comprendre tout cela ?... Ils sont surs que le Ressuscitéest maintenant présent au milieu d'eux d'une manière nouvelle et puissante. Ilssavent que « la droite de Dieu » où il est maintenant « élève », implique unnouveau mode de Sa présence, qu'on ne peut plus perdre, le mode par lequel seulDieu peut nous être proche. »(Extraits du livre « Jésus de Nazareth » du pape Benoit XVI, pages 317-318)

Il reste que cette vie d'union avec « Dieu qu'on ne voit pas » reste un combat quotidien.Les réalités invisibles demandent un acte de foi... Car l'environnementmatériel tend à s'interposer comme un écran entre Dieu et nous, et prétends'imposer comme seul réel, reléguant le Ciel dans l'imaginaire et la fiction !!

Ne succombons pas dans ces séductions et vanités du monde !!

Haut les cœurs ! Levons nos yeux ! L'ascension du Christ estdéjà notre « victoire », et en ce mois de mai, consacré à la Sainte ViergeMarie, la Mère de Dieu et notre Mère nous entraine dans le sillage de Son Fils.Que son sourire et son amour pour nous nous attirent vers les réalitésd'en-haut, vers Son Fils !

Père philippe BLOT.mep

 

 

 

MOIS D'AVRIL

Envoyer Imprimer PDF

Au milieu de ce mois d'Avril (le dimanche 15), nous avons notre rendez-vous annuel avec la Fête de la DIVINE MISERICORDE telle qu'elle fut instituée

par le Bienheureux Pape Jean-Paul ll... Béatifie par son successeur, le Pape Benoit XVI, l'an dernier, précisément en cette même fête !

Nous pourrons commencer ce mois d'Avril par une méditation sur quelques versets de la première lettre de Saint Jean : 1 Jn 5, 5-11 :

« Qui donc est vainqueur du monde ? N'est-ce pas celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ? C'est Lui,

Jésus-Christ, qui est venu par l'eau et par le sang ;

pas seulement l'eau, mais l'eau et le sang. Et Celui qui rend témoignage, c'est l'Esprit, car l'Esprit est la Vérité.

Ils sont trois qui rendent témoignage, l'Esprit, l'eau et le sang, et tous les trois se rejoignent en un seul témoignage.

Nous acceptons bien le témoignage des hommes ;

or, le témoignage de Dieu a plus de valeur et le témoignage de Dieu, c'est celui qu'il rend à Son Fils..

Et ce témoignage, le voici : Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans Son Fils. »

Ces paroles de l'Apôtre saint Jean nous sont d'ailleurs offertes pour la liturgie de ce deuxième dimanche de Pâques, dimanche de la Divine Miséricorde !

L'apôtre bien-aimé a vu de ses yeux de chair l'eau et le sang couler du coté ouvert de son Seigneur sur la Croix.

Et il en rend un témoignage émouvant dans sa première Lettre.

Ensuite nous continuerons notre méditation par l'évocation du tableau que le Seigneur Jésus a demandé de peindre

a sainte soeur Faustine en lui expliquant

la signification de ces rayons lumineux qui sortent de Son divin Coeur...

Parole toute intérieure où est demandée l'institution de cette fête de la Divine Miséricorde :

Petit journal de Sainte Faustine, 299 : 

« Quand une fois mon confesseur m'ordonna de demander au Seigneur Jésus ce que signifient ces deux rayons,

qui sont sur cette image, je répondis que oui,

que je vais le demander au Seigneur Jésus. Pendant la prière, j'entendis intérieurement ces paroles : Ces deux rayons indiquent le sang et l'eau,

le rayon pale signifie l'eau, qui justifie les âmes ; le rayon rouge signifie le sang, qui est la vie des âmes...

Ces deux rayons jaillirent des entrailles de ma miséricorde, alors que mon coeur, agonisant sur la croix, fut ouvert par la lance.

Ces rayons protègent les âmes de la colère de mon Père. Heureux, celui qui vivra dans leur ombre, car la main juste de Dieu ne l'atteindra pas.

Je désire que le premier dimanche après Pâques soit la fête de la Miséricorde. »

Cette évocation de ce tableau de la Divine Miséricorde ne pas nous laisser indifférents,

nous les chrétiens qui se nourrissent des sacrements de l'Eucharistie et du Pardon 

Le Coeur brulant du Seigneur ne transparait-il pas à travers les 7 sacrements que Jésus a institues pour notre Salut ?

Ne nous lassons pas d'y puiser la sève dont nos corps,nos âmes et nos esprits ont besoin...

Nous sommes loin de soupçonner toute la richesse de ce que le Seigneur veut nous faire comprendre et gouter.

Je vous souhaite de vivre une fervente et profonde Semaine Sainte et une heureuse fête de la Résurrection.

Que la joie du Ressuscité nous habite et nous fortifie dans la foi ! Alléluia !

Pere philippe BLOT.mep


 

 

 

Mois de Mars placé sous la protection de Saint Joseph

Envoyer Imprimer PDF
 
 
Chers frères et soeurs aimés par le Seigneur,

Dans son message pour le Carême 2012, le Saint Père, Benoît XVI, nous écrit : «Cette année, je désire vous proposer quelques réflexions éclairées par la lumière d’un bref texte biblique tiré de la Lettre aux Hébreux : «Faisons attention les uns aux autres pour nous stimuler dans la charité et les oeuvres bonnes. » (He 10, 24)

Commencons donc par relire, en ce début de Carême, l’extrait de cette Lettre aux Hébreux d’où est tirée cette phrase : (He 10,19-24)

« Frères, c’est avec pleine assurance que nous pouvons entrer au sanctuaire du Ciel grâce au Sang de Jésus : nous avons ici une voie nouvelle et vivante qu’il a inauguré en pénétrant au-delà du rideau du Sanctuaire, c’est-à-dire de sa condition humaine. Et nous avons le Grand Prêtre par excellence, Celui qui est établi sur la Maison de Dieu. Avançons-nous donc vers Dieu avec un coeur sincère, et dans la certitude que donne la foi, le coeur purifié de ce qui souille notre conscience, le corps lavé par une eau pure. Continuons sans fléchir d’affirmer notre espérance, car Il est fidèle, Celui qui a promis. Soyons attentifs les uns aux autres pour nous stimuler à aimer et à bien agir.»

Apres avoir médité ces paroles, lisons le commentaire qu’en fait le Pape et qui pourra guider notre chemin pendant ces 40 jours qui nous préparent à Pâques :

« Cette expression de la Lettre aux Hébreux nous pousse a considérer l’appel universel à la sainteté, le cheminement
constant dans la vie spirituelle à aspirer aux charismes les plus grands et à une charité toujours plus élevée et
plus féconde. L’attention réciproque à pour but de nous encourager mutuellement à un amour effectif toujours plus
grand, « comme la lumière de l’aube, dont l’éclat grandit jusqu’au plein jour », dans l’attente de vivre le jour sans fin en
Dieu.

Le temps qui nous est accorde durant notre vie est précieux pour découvrir et accomplir les oeuvres du Bien, dans l’Amour de Dieu. De cette manière, l’Eglise elle-même grandit et se développe pour parvenir à la pleine maturité du Christ. C’est dans cette perspective dynamique de croissance que se situe
notre exhortation à nous stimuler réciproquement pour parvenir à la plénitude de l’Amour et des oeuvres bonnes.
Malheureusement, la tentation de la tièdeur, de l’asphyxie de l’Esprit, du refus d’ « exploiter les talents » qui nous sont donnés pour notre bien et celui des autres demeure(...)

Les maitres spirituels (Pères de l’Eglise, saints...) nous rappellent que dans la vie de la foi celui qui n’avance pas recule !

Chers frères et soeurs, accueillons l’invitation toujours actuelle à tendre au « plus haut degré de la vie chrétienne. »
(Message du Pape pour le Carême 2012)

Dans notre méditation personnelle, ce message du Vicaire du Christ mérite d’être repris, crayon en main ! N’oublions
pas que cette parole émane de celui que Jésus nous présente comme « Son Représentant ». On ne peut guère trouver
meilleure assurance d’entendre la Pensée de la Sagesse de Dieu pour notre temps.

En écho à ce que dit le Saint Père à propos de la « Vocation universelle à la sainteté » et aux exigences de progrès
quotidien auquel cela nous invite, il peut-être utile de nous rappeler cette urgence de ranimer « le désir brulant d’aimer
davantage ». A ce sujet, Jésus nous propose une question provocante, pour réveiller notre tièdeur éventuelle : » Voulez-
vous que je fasse de vous des saints ? »

Que ce Carême nous permette de faire un pas décisif vers la sainteté, en laissant à l’Esprit-Saint tout espace de liberté dans le secret de nos coeurs pour nous sanctifier un peu plus chaque jour.

Pere philippe BLOT.mep
 


JPAGE_CURRENT_OF_TOTAL

Rechercher

Adresse du foyer

 
Maison Saint-Jean 435-010 
Gyeongi-do Gunpo
Dang-dong 915-15
Corée du Sud
tel: (82)(0)31-393-3569
 

Missions Etrangères

 
Les MEP
128, rue du Bac Paris
France
Tel: +33 (0)1 44 39 10 40
 


Au hasard du site...